Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

villa crespo

  • Breakfast + lunch = ??

    Après une semaine quasi-entière à lire et écrire sur les parquets et sols stratifiés (je suis dans une sorte de phase de conversion… je me transforme en bricoleuse !), j’avais décidé en ce joli dimanche de m’accorder un petit luxe.

    Laissant mon homme avec Morphée (qu’il préfère désormais de jour plutôt que de nuit !), je partais avec un ami sacrifier à cette bonne vieille tradition parisienne, que j’avais jusqu’à présent délaissée sur les terres porteñas : le brunch !

    Sur internet, je découvrais l’adresse parfaite, la perle rare : la Malvon confiteria.

    Au cœur de Villa Crespo, à distance raisonnable de mon appart, un vrai lieu d’exception pour se délasser le dimanche midi, autour d’un plat d’œufs brouillés au saumon ou de côtelettes caramélisés.  Une maison « à l’ancienne » à la déco raffinée, avec un joli patio pour se croire loin de la foule, une cheminée, une belle verrière et un parquet (ou un stratifié ?!) où laisser ses pieds de longues heures !

    DSCN9306.JPG

    DSCN9304.JPG

    DSCN9308.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ah bruncher… il n’y a rien de tel pour se laisser glisser dans la torpeur d’un dimanche ensoleillé !


    … sur le chemin, rencontre étrange avec des baigneurs et des télé-tubbies en rang d’oignon sur un toit, au-dessus de Bart Simpson, visiblement effrayé.

    DSCN9298.JPG

  • Buenos Aires abstraction

    Ce jour-là, il faisait moche.

    moche.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    C’était un jour de deuil, car on venait d’apprendre que Louis Vuitton était mort.

    Louis Vuitton is dead.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Certains riaient, d’autres pleuraient, tout dépendait de l’attachement qu’on portait à son sac.

    DSCN9231.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans les rues, y’avait pas foule,

    pas foule.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais l’homme-pieuvre était de sortie.

    homme pieuvre.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les rails attendaient le train,

    rails.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les balcons attendaient de la visite,

    balcon.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et un gars me fixait lourdement.

    gars qui fixe.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il y avait une ambiance de bois aggloméré

    bois aggloméré.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et de colonnes grecques.

    colonne grecque.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et puis soudain j’ai compris.
    Jacques était parti. Il avait juste laissé une chaussure et des vieux cadres derrière lui.

    jacques.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alors je suis montée sur ma terrasse et j’ai regardé la lune.

    lune.JPG