Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

D'autres voyages

  • El poder de esperar

    Rio tinto.JPG

    Exhumer des antiquités égarées dans des cahiers d'écolier...

    Lire la suite

  • Dans les champs de mandarines

    Dans les champs de mandarines flotte un parfum sucré,
    On y arrive à la rame en chantant des complaintes
    A l’être aimé, on en repart toujours le cœur léger.

    Lire la suite

  • Comme la pampa infinie, à perte de vue

    Et un jour, elle est là, la merveille des merveilles. Son joli crâne est peut-être allongé, cabossé, sa peau est peut-être toute fripée, ses oreilles décollées, mais qu’importe. Votre poids plume, qu’il fasse 2 ou 4 kilos, est bien malgré lui un monstre de douceur, une explosion de tendresse. Petite vie recroquevillée comme une grenouille, petite grenouille qui s’étire comme un chaton, petit chaton qui gazouille comme un oiseau. Tout l’arche de Noé rassemblé là sous votre nez, fruit de votre chair. Le monstre adoré est si fragile et si puissant, si minuscule et si inspirant.

     

    Lire la suite

  • Paris, 13 novembre 2015 : les Lumières s'éteignent

    Encore. La haine, la folie, la furie barbare ont frappé dans les rues de Paris. Paris, ville-lumière. Doux mois de novembre, où l’on se réunit sur les terrasses pour boire des verres, être ensemble, être heureux ; où l’on retrouve ses amis pour aller s’éclater à un concert après une semaine de travail routinier. Et puis, clap de fin. La haine aveugle, la haine odieuse qui arrache tout sur son passage. Qui arrache la Raison, qui arrache la confiance, qui arrache les êtres aimés. Mais ils ne triompheront pas : nous dirons toujours non à la haine, non à l'intolérance, oui à la paix. 

    Lire la suite

  • Arrivée à Carantec : une aventure moderne

    Avez-vous déjà essayé de relier en train le Finistère Sud au Finistère Nord ? Peut-être, mais comme moi, vous vous y êtes cassé les dents ! C’est que le défi n’est pas mince… Deux territoires intimement liés et pourtant ennemis ? C’est parfois drôle comme à l’échelle régionale des tensions séculaires peuvent séparer ce qui vu de l’espace ne constitue qu’une seule unité. Au final, toutes les guerres ne viennent-elles pas du fait qu’on est incapable de prendre de la hauteur, car c’est bien en s’élevant au-dessus de la mêlée qu’on réalise qu’on ne forme qu’un seul et même corps…

    Bref, il me fallait aller de Quimper à Carantec pour aller rendre visite à ma chère cousine et sa famille.

     

    Lire la suite